Balade en Indonésie – 6 – Kuta / Legian (ou le royaume du marcel)

Legian BeachJe boucle cette série d’article indonésien par notre dernière escale : Legian.
Cette station balnéaire, située au Nord de la célèbre Kuta (d’ailleurs, ça fait partie de Kuta si je ne me trompe) est le point de chute favori des australiens qui viennent ici profiter des plages et des prix attractifs.

 

Autant le dire tout de suite, je n’ai pas aimé.
Kuta, pour moi, c’est tout ce que je fuis en vacances.
D’abord une population (allez, je lâche le mot) beauf, qui consomme de l’alcool à outrance, parle fort et semble n’avoir aucun intérêt pour la population locale, la culture du pays ou les sites.
Ensuite, des rues qui débordent d’échoppes à touristes où on te vend des souvenirs made in china.
Enfin des taxis qui te harcèlent dès que tu mets le pied dehors.

Et puis… Quelques bons souvenirs tout de même…
Nous avons eu la chance d’assister à un merveilleux coucher de soleil sur la plage de Legian. coucher de soleil Legian Beach
Il faut savoir que j’adore les couchers de soleil, c’est toujours un spectacle apaisant pour moi.
C’est sans doute une des rares fois où j’ai partagé un moment avec des balinais qui n’étaient pas là pour trouver des clients mais pour un moment pour eux.

 

 

Nous avons également fait une petite excursion pour aller au temple d’Uluwatu. temple Pura UluwatuCe temple est posé à flanc de falaise qui se jette directement dans la mer. Le panorama est très beau.
singe voleur Uluwatu Il est envahi de singes très voleurs et nous avons eu l’occasion de voir un nombre incalculable de casquettes, lunettes de soleil, chapeaux, tongs (eh oui), bouteilles (etc) dérobés et jamais rendus. Nous avons donc veillé soigneusement à nos affaires même si le spectacle était parfois assez comique.couche de soleil Uluwatu

Nous avons là aussi assisté à un très beau coucher de soleil sur le temple et la mer, c’était un joli moment.

 

 

Bali est une île magnifique.
La culture balinaise, fortement influencée par l’hindouisme (la religion de 80% des balinais) invite réellement au zen et à la sérénité. Je suis d’ailleurs un peu frustrée de ne pas avoir pu explorer un peu plus cet aspect là lors du voyage.

Dommage que le tourisme de masse ruine l’authenticité est crée des relations systématiquement biaisées. J’ai manqué de rencontres simples et je rentre un peu déçue, avec l’impression de n’avoir à aucun moment pu sortir des sentiers balisés pour le touristes.
Le vrai Bali nous a échappé et je ne sais pas comment nous aurions pu l’approcher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *