Cette fichue balance

 

balance machiavélique

L’hypnose de la balance

 

Depuis que j’ai découvert Zermati, ma vision du Monde a changé.
Bon ok, j’exagère un chouïa, mais ce qui est sûr, c’est que ça a changé ma vision du poids, de la nutrition, des repas, des gros, des minces, des priorités dans la vie et bien d’autres choses encore.

Il y a une chose qui a été bouleversée par cette nouvelle approche, c’est mon rapport à la balance.
Vous savez, cet instrument de torture qui trône dans les salles de bain et sur lequel on monte les jambes tremblantes, terrorisé par l’implacable verdict qui va tomber tel un couperet.
Et pour essayer d’alléger ce verdict, on emploie mille et une façons de s’alléger soi-même.
Ce sera donc : le matin, APRES être allé aux toilettes, légèrement penché en avant, en soufflant bien fort (ça pèse combien, l’air ?).

Mais voilà, on a beau rentrer le ventre, serrer les fesses, dégager les épaules, vaciller d’avant en arrière à la recherche de la position la plus favorable, rien ni fait, le résultat reste impitoyable.

Le problème, c’est que ça peut vite devenir une addiction, ce petit jeu avec la balance.
Ca commence avec des expériences du type « tiens je me pèse avant et après être allée aux toilettes pour voir combien je perds. »… J’ai fait. Eh bien, figurez-vous que non seulement, je n’avais pas perdu de poids mais même j’avais pris 200 ou 300g.
Très vite, on en arrive à « Mon Dieu, j’ai trop mangé à midi, est-ce que ça se voit sur la balance ? ».

La balance prend petit à petit une place démesurée. On se pèse parfois plusieurs fois par jours. C’est elle qui détermine le matin si notre journée va être bonne ou mauvaise.
La déception d’avoir pris du poids ou de ne pas en avoir perdu peut pousser à manger (ce qui provoque une nouvelle déception le lendemain sur la balance etc, etc…).

Alors qu’en réalité ce que nous donne la balance n’est qu’un chiffre qui est dépendant de la gravité, de l’attraction terrestre…
Est-ce ce chiffre qui fait qui nous sommes ? Est-ce lui qui détermine si on est heureux, joyeux, séduisant, valable, aimable ?
Finalement, j’ai compris que cette dépendance à la balance était malsaine et me tirait vers le bas.
J’ai donc décidé de commencer un sevrage de la balance.

Ah mais, ce n’est pas si simple. C’est réellement une addiction.
Et croyez-moi, il m’a fallu 5 ans pour arrêter de fumer, je sais ce qu’est l’addiction.

J’ai commencé par me mettre des défis : « ce matin, je ne me pèse pas ! », d’abord un jour sur deux.
Puis j’ai limité à un jour par semaine, en général le samedi matin.
Puis une fois par mois.
Il y a eu des rechutes. Parfois, je l’ai vu qui me faisait de l’œil… « Viens, viennnnnns…. »
Mais j’ai gardé mon objectif en tête et petit à petit je suis sortie de la dépendance.

Finalement, j’ai déménagé.
J’ai quitté mon appartement pour vivre avec Lui dans une belle maison.
Ce nouveau départ a été l’occasion pour moi de jeter ma balance (oui, jeter !).

Je ne me pèse quasiment plus, à part parfois chez le médecin.
Mais je ne grossis pas pour autant. Ce n’est pas la balance qui nous fait maigrir !

Et sans balance, je suis plus attentive aux sensations de mon corps, à quand je me sens serrée dans mon pantalon ou au contraire que ça flotte un peu.

Je crois avoir une perception beaucoup plus fine de ma silhouette maintenant qu’elle n’est plus brouillée par ce chiffre perfide…

Libérez-vous ! Jetez vos balances !

6 comments

  1. fotedortograf dit :

    C’est amusant je prépare un article sur mon propre blog sur nos dépendances qu’on s’inflige. Car ce qui est vrai pour la cigarette, pour la balance (je viens de faire une découverte là), est vrai pour le smartphone, pour les journaux télé, même râler est une dépendance néfaste (ça je l’ai découvert avec le blog de Christine http://jarretederaler.com/ ) bref pour toutes ces petites habitudes dans lesquels nous nous enfermons et qui nous pourrie la vie … 🙂

  2. Lôla Peste dit :

    J’ai un billet « en gestation intellectuelle » sur ce thème, il me flanque la chair de poule ton billet 🙂 mais je le kiffe, il est tellement, tellement vrai !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *