Défi – Mes 21 jours d’éducation positive

bonbon

Comme vous le savez, je suis maintenant maman de deux petits lutins, mini-Elle et mini-Lui, aka Curlie et Chipsteur.

Depuis leur arrivée dans ma vie, je me suis beaucoup renseignée sur l’éducation, tout ça et petit à petit, des Gueguen, Filliozat, Montessori, Rosenberg (etc…) ont croisé ma route de maman.

Je ne vais pas m’étendre sur ce qu’est l’éducation bienveillante ou positive, la communication non violente et tous ces concepts qui sont soudainement entrés dans ma vie. Si ça vous intéresse, je vous en parlerai un autre fois.

L’objet de cet article était de vous faire un point sur le « défi » auquel j’ai participé et ce que j’en ai pensé.
Le défi, c’est celui là : http://www.joiedevivre.tarisayidecugnac.com/defi-de-21-jours-deducation-positive-1/

Si j’ai mis le mot défi entre guillemets, c’est que pour moi ça n’en est pas réellement un. Pas de challenge à relever, pas de dépassement de soi. Notez bien que ce n’est pas une critique mais du coup, je ne le fais pas rentrer dans la case défi.

oilEn réalité, pendant 3 semaines, j’ai été accompagnée par des petites vidéos (une par jour) me proposant des activités ludiques pour amener mon enfant à coopérer sans passer par les cris, les menaces, la punition.
Des petits jeux, des trucs (huile essentielles, eft) sur des thématiques aussi variées que « mettre le couvert », « s’endormir sereinement » ou « désamorcer une colère ».

Alors, ce que je peux dire d’ores et déjà, c’est que j’ai trouvé des sources d’inspiration, j’ai retrouvé des trucs que j’utilisais déjà mais globalement, mes enfant sont encore trop petits pour la majorité des jeux proposés. Je pense que pour des enfants de moins de 3-4 ans, beaucoup de choses ne sont pas applicables.

Après, ça permet de globalement se mettre dans un état d’esprit bienveillant dans la relation qu’on a avec son enfant. Et j’ai parfois gardé ça en tête lors de moments un peu plus tendu avec Curlie.

Personnellement , j’ai été par fois légèrement agacée par le côté « positif à l’extrême », yeux grands ouverts et sourire jusqu’aux oreilles, c’était parfois un peu too much.
Et puis, je n’ai pas forcément adhérer à tous les trucs, notamment avec les huiles essentielles mais il faut dire que mes enfants sont encore petits et que je trouve que c’est sans doute un peu agressif pour eux.

Mais globalement, c’était sympa, cette petite piqure de rappel quotidienne sur le fait qu’on pouvait régler beaucoup de choses par le jeu.

Et toi ? Tu veux tenter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *