Exercice pour être heureux

img_20170106_114656_038

Allez un moment que je l’ai en tête cet article sans trouver le temps de l’écrire.
Alors MERCI de votre patience…

Pour commencer, je vous propose un petit test comme ça, rapidement. A votre avis, qu’elle est la clé du bonheur ?
L’argent, la famille, la santé, l’amour ? L’accomplissement de ses buts, la réussite, la sérénité, la joie ?
Si vous voulez mon avis, tout ça peut aider (certaines choses plus que d’autres, d’ailleurs) et plein d’autres, d’ailleurs…

 

Mais la véritable source de bonheur, la principale, elle est là, à portée de tous, c’est la GRATITUDE.

 

img_20170109_151438_078

Alors, certes, on a pas tous les mêmes chances, mais on a tous des raisons d’être reconnaissants, pour des tas de raisons, des choses qui paraissent insignifiantes mais qui facilitent notre quotidien, des choses incroyables qui arrivent dans notre vie, des rencontres, un joli rayon de soleil, une odeur agréable…

Et c’est prouvé d’ailleurs ! Toutes les études l’affirment, la gratitude, c’est bon pour le bonheur et c’est bon pour la santé.

 

Comme dit Rébecca Shankland, maître de conférences à l’université de Grenoble-Chambéry et auteur de La Psychologie positive (Dunod) : «Les personnes qui éprouvent de la gratitude repèrent davantage les événements positifs de la vie et les retiennent plus que les personnes moins reconnaissantes. Elles ont ainsi une représentation plus positive de leur environnement social et de leurs conditions de vie. La gratitude réduit la tendance au matérialisme et à la comparaison sociale et augmente l’empathie, ce qui génère des relations de meilleure qualité».

Et vous savez la très bonne nouvelle ? C’est que c’est quelque chose qu’on peut apprendre et développer. Apprendre à être reconnaissant (et heureux), ça vous fait pas envie, vous ?

img_20161230_132021_754

 

Un petit exercice, donc (d’où le titre de cet article) : il s’agit de noter 3 faits heureux de la journée tous les soirs pendant 2 semaines, 3semaines, c’est même mieux car c’est le temps qu’il faut pour ancrer de nouvelles (et bonnes) habitudes.
Pas besoin de trouver des faits extraordinaires, même le goût d’un bon chocolat, un échange chaleureux avec un ami ou la couleur d’un arbre peuvent être notés.

 

 

A force, on en vient à se dire qu’on a de la chance. Et vous savez ce qui est magique ?  Quand on est persuadé d’avoir de la chance, on finit par en avoir réellement…

Merci.

 

PS : en illustration de cet article, je vous ai mis quelques photos que j’ai pris ces derniers jours. Le froid et la pluie apportent aussi de belles choses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *