La vie de propriétaire terrien

 

IMG_20140322_020018

Je ne vous oublie pas mes lecteurs (enfin s’il en reste par ici, « youhouuuu ? Y a quelqu’un ? »).
Depuis maintenant 2 mois, j’ai déménagé pour vivre pleinement la vie de rêve du propriétaire terrien. Et quelle vie, croyez-moi ! Tout ce faste et tout ce luxe, je n’en peux plus !…

Ah ah ! Vous y avez cru, non ? Non ? Vous avez bien raison.

Il faut savoir que nous cherchions un peu le mouton à 5 pattes quand nous avons voulu acheter. Nous voulions une maison avec jardin, proche du centre ville,  avec au moins 3 chambres, du charme et bien entendu pour un budget modeste.
Nous avons trouvé, vite d’ailleurs. Mais à notre prix, il nous a fallu taper dans les biens à rénover. Nous nous sommes donc lancés dans l’aventure, jeunes fous et naïfs que nous étions !

La maison étant en chantier à notre arrivée, nous avons dû nous réfugier dans une petite pièce isolée au rez-de-chaussée, l’ensemble de l’espace de vie se situant au 1er étage.

Ainsi, depuis 2 mois, Lui et moi, nous partageons allègrement un magnifique loft de 10m², composé d’une superbe salle d’eau avec lave-main, toilettes et bloc de douche en plastoc des années 70 et d’une splendide pièce de vie de 8m².
Nous avons donc l’exquise joie de prendre le petit déjeuner au lit, ainsi que le dîner et parfois le déjeuner, la pièce étant trop petite pour avoir un réel coin pour déjeuner.
Chanceux que nous sommes, nous profitons de ce coin à l’abri du soleil, les uniques points d’entrées de lumière de la pièce étant la porte vitrée et trois carreaux translucides dans un coin.

Pour agrémenter notre vie sociale, nous avons le bonheur, dès que nous sortons de notre loft, de tomber nez à nez avec les mamies du quartier venant refaire leurs mises en pli, notre porte donnant en face d’un salon de coiffure.

Pour nous sustenter, nous avons pu aménager un coin cuisine, dans l’entrée de notre maison. Un placard à ouvrir et ô surprise ! Un frigo surmonté d’un four à micro-onde, lui même surmonté de deux petites plaques électriques nous permettent de nous concocter des bons petits repas, à base de plats tout prêts et pâtes.
Je ne me plains, nous avons tout de même pu brancher notre lave-linge et je peux donc faire des lessives autrement qu’à la main, en m’assurant surtout que nos vêtements ne touchent ni n’effleurent le sol plein de gravats (sinon la lessive est à refaire).
Pour la vaisselle, une grande bassine fait parfaitement l’affaire !

Voilà, comme vous avez compris, c’est vraiment du camping. C’est pas toujours facile mais globalement, ça se passe très bien. Nous avons Internet depuis peu, nous aurons une VRAIE cuisine d’ici la fin du mois, le rêve !

Et qui sait ? si tout va bien, nous pourrons retrouver notre vraie chambre et une maison à peu près habitable avant la fin de l’été ?

Je rêve un peu, là… Non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *