Le machisme ordinaire des formalités administratives

Je ne pensais pas faire de billets sur ce sujet mais réellement je suis absolument estomaquée par le paternalisme encore latent de notre société.
Toutes mes dernières démarches liées à l’achat de la maison m’ont rappelé que je n’étais que la « femme de ».
Ça commence par les agents immobiliers qui ne savent téléphoner qu’à monsieur.
La courtière (oui, oui, une courtière, le machisme est aussi porté par les femmes) a ensuite créé un dossier « M… résidant à …  » et plusieurs ligne après, flottant au milieu de nul part, « Melle… » (avec en plus une faute sur mon prénom). Compliqué de mettre : « M. et Melle, résidant à… » ?

Le notaire semblait ignorer que j’avais AUSSI une adresse mail. Il a fini par le comprendre (enfin sa clerc) d’autant que je suis en général plus réactive à répondre que ce soit par téléphone ou par mail.
D’ailleurs, je dois reconnaître que celle-ci nous adresse tous ses mails à nous deux.

A la banque, Lui est « emprunteur » et moi « co-emprunteur ». Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi ? Je gagne ma vie aussi bien, j’achète autant la maison. Pourquoi ne sommes-nous pas co-emprunteurs tous les deux ?
Le mail nous informant que l’offre de prêt était éditée (libérant ainsi la vente) n’a été adressée qu’à Lui (alors qu’il y avait la courtière et la clerc de notaire en copie, mais pas moi).
Nous avons finalement créé une adresse mail commune pour que je puisse enfin être informée directement sans que Lui soit obligé de me transférer tous les messages. Il m’est arrivé de l’utiliser pour poser des questions à la Banque et avoir un « Bonjour monsieur… » en réponse.
Notre assurance habitation est intitulée « habitation de Monsieur… » et mon nom n’apparaît nul part. Mais il paraît que je suis couverte vue que j’habite sous le même toit…
Paternalisme, vous avez dit ?
Je ne vous parle pas des artisans, la plupart du temps, c’est Lui qui les voit car il est plus souple sur son emploi du temps et aussi, disons-le, plus technique que moi. Donc c’est logique que ce soit l’interlocuteur principal. Mais pas sûre qu’il aurait été facile que je sois l’interlocutrice. Dans ce milieu aussi la parité a du progrès à faire.

J’ai bien conscience que chaque élément isolé n’est pas dramatique. C’est l’accumulation qui est vraiment pénible, elle me renvoie constamment au fait que je ne suis « qu’une femme ».

Alors j’exagère ?

4 comments

  1. Yann dit :

    Le machiste administratif existe de pars notre histoire. Les sociétés matriarcale ont très tôt été exterminé. Le plus souvent lors de croisades poussées par des religieux terrifié. Car la femme fait peur ! ( ce sont les sirènes d’Ulysse. d’ailleurs Homère dans l’odyssée ne décrit que des femmes et pas des femmes poisson ou des femmes oiseaux). Car sous des apparences physique fragile, elle est sont très solide, percute rapidement, elle seule donne la vie, et le plus souvent elle tient les rênes dans l’ombre. Les femmes de tout temps on menée les hommes par le bout du nez. La comédie antique « lysistrata » d’Aristophane montre le pouvoir qu’elles ont sur les hommes (Des femmes on arrêté une guerre juste en faisant la grève du sexe). Cette peur a poussé certain homme a réduire la femme en tant qu’objet. Il n’y a pas si longtemps la femme n’avait pas d’âme. elle n’avait pas de droit de possession, ni le droit de vote, ni le droit de décidé. Aujourd’hui encore dans certain pays, elle n’a pas le droit de se montrer, ni de conduire…

    Heureusement les choses évolue … mais le plus curieux … c’est que dans notre société il n’y a pas pire pour une femme …qu’une femme. J’ai eu l’occasion plusieurs fois de constater que souvent (n’en faisons pas une généralité) une femme lorsqu’elle se trouve pour x raison en position de force (Hiérarchie, accès a des informations, position dominante sur un sujet) fait tout pour empêcher une autre femme d’accéder au même niveau.un peu comme une « reine » qui aurait peur pour son trône, et les autres femmes sont vite rabaissées …

    Pourquoi les mythes, les légendes, les religions ont ils autant combattu les femmes ? Comme je le disais avant il y avait une peur … nous en subissons encore les conséquences.

  2. Gorisse dit :

    En 1950, ma mère s’était déjà heurtée au même problème…
    Il est bien éprouvant de constater que depuis rien ‘a changé…

  3. Riana dit :

    Grrrr !!! ça me fait grincer des dents, c’est sûr !
    Et ce qui m’énerve le plus, c’est que beaucoup de personnes haussent les épaules l’air de me dire « va falloir t’y faire ! ».
    Mais ça va changer, si nous les femmes, nous osons dire tout haut ce que l’on pense tout bas, au lieu de se ronger les ongles en y repensant, au lieu de nous venger sur notre compagnon (« Pourquoi c’est toujours à toi que l’on donne la clé de la voiture de location, c’est avec ma carte qu’on l’a payée…)

  4. Fabien dit :

    Bon, en même temps, t’es une nana qui a des couilles; donc ça compense 😉

Répondre à Gorisse Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *