L’influence de la météo

ciel nuageux

Un joli ciel de nuage

Parfois, je suis pris de délire psycho-météorologique. J’ai l’impression que mon humeur influence le temps qu’il fait, dingue, non ? (qui a dit oui ???)
Genre quand je suis morose, il fait gris, de bonne humeur = plein soleil ou triste = pluie.

bon, je vous rassure tout de suite, je n’hallucine pas et j’ai parfaitement conscience que je n’ai aucun pouvoir sur la météo.
Heureusement d’ailleurs, sinon je crois que je me serais fait lapider d’avoir fait durer l’hiver jusqu’à fin juin, l’année dernière ou encore de nous avoir pondu un mois de Novembre aussi gris (alors que c’est si beau l’automne au soleil).

Ceci dit, je suis parfois surprise de voir à quel point le temps est en adéquation avec ce que je ressens. Alors, certes, je peux, moi, être influencée par un ciel sombre ou un rayon de soleil. Et mon humeur peut en être affectée.
Mais ça n’explique pas tout.

Comment expliquer que le jour de mon déménagement, quand j’ai quitté Paris pour ma ville actuelle, la météo m’ait tellement accompagnée ?
Bien que sûre de mon choix, j’étais triste de quitter la capitale et ma vie là-bas.
Il a plu à verse, à peine je suis montée en voiture. Et la pluie ne m’a pas quitté durant toute la route jusqu’à ma nouvelle vie, comme si le ciel pleurait avec moi.
Et puis, une fois arrivée sur place, fatiguée mais contente d’y être et impatiente de commencer la suite de ma vie, le ciel s’est dégagé et un magnifique soleil est apparu, baignant d’une lumière douce mon nouveau quartier.

Comment expliquer que le jour où j’ai rencontré Lui, pourtant un jour de Novembre, donc censé être triste, froid et pluvieux, il a fait un temps magnifique, un grand soleil qui aspergeait de lumière les feuilles des arbres de toutes les couleurs ?

Comment expliquer qu’un an plus tard, alors qu’on fêtait notre rencontre, nous avons de nouveau eu un temps splendide, lumineux et que quelques jours plus tard, il pleuvait et il faisait froid pour l’enterrement de ma grand-mère ?
Des exemples, j’en ai des centaines.

Alors bien sûr, on pourrait me citer des contre-exemples.
Bien sûr que c’est moi qui choisis de voir quand la nature est d’accord avec mon humeur et évidemment il n’y a rien de mystique là-dedans.
Mais je préfère me concentrer sur les moments où le temps est en cohésion avec moi. C’est plus rigolo.

 PS : Je tiens à rassurer tous mes lecteurs, non je ne prends pas de la drogue !…

2 comments

  1. Sabine dit :

    Tu es pleine de poésie ma Marjotte et c’est pour ça que je t’aime….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *