Râleuse, moi ?

Bon, OK. J’avoue.
Je râle.
Je râle un peu.
Bon d’accord, je râle beaucoup, souvent et souvent pour rien.

C’est ma nature, je décharge mes petites agressions et agacement comme ça.
Je reconnais que c’est pénible pour mon entourage. Je reconnais que ça peut entraîner une mauvaise ambiance et que c’est plutôt porteur de mauvaise humeur.
Mais bon, je suis comme ça.
Non ?

Ben il paraît que non. Il paraît qu’on peut modifier (un peu) ce genre de choses si on se donne les moyens.

Alors, il y a quelques jours, je me suis lancé un défi.
J’ai décidé de ne pas râler pendant 21 jours d’affilée.

L’idée ne vient pas de moi. Elle m’a été soufflée par ce livre : J’arrête de râler de Christine Lewicki (qui tient aussi un super blog : http://jarretederaler.com).

Il paraît que 21 jours, c’est le temps nécessaire pour prendre de nouvelles habitudes. Il paraît aussi que râler, ça peut aussi entraîner un cercle vicieux, celui des pensées négatives, que c’est frustrant, fatiguant pour les autres mais aussi pour soir.

Alors j’ai décidé moi aussi d’essayer d’arrêter de râler.
Pendant 21 jours d’affilée.
Et ben ça va pas être de la tarte, croyez-moi !

Le premier jour, j’ai tenu 4 heures.
Je commençais à être contente de moi. A me dire « trop facile, en fait les gens qui disent que je râle exagèrent. En réalité, je suis Bouddha Inside ».
Bon. Sauf que j’ai dû prendre la voiture pour rentrer chez moi.
Et à un moment, ça m’a échappé : « grrr, mais pourquoi tu te mets devant moi si tu n’avances pas, Chouchou ???? ».
Oui, je râle en voiture.
Oui, j’appelle les gens Chouchou quand je râle sur eux en voiture.
Bref.
Bonne joueuse, j’ai changé mon bracelet de côté, j’ai noté l’heure et j’ai relancé le chrono à 0.

Ah oui, je vous ai pas expliqué le coup du bracelet. Dès que je râle, je le change de côté et je redémarre le compteur temps (21 jours !!!) à 0.
C’est symbolique ce bracelet. D’abord, je le vois et ça me remémore le défi. Ensuite le fait de le changer de côté, ça met bien l’accent sur le fait de remettre le chrono à 0.

Donc 18h30, nouveau chrono.
Je rentre chez moi, en souriant au maximum à toutes les autres voitures. Je sors les poubelles, paye la facture d’eau, vide le lave-vaisselle, plie le linge, fais la cuisine (si, si, j’ai fait tout ça, ce soir là !) et tout ça avec le sourire !
Un peu plus tard, je regarde la télé avec Lui et nous tombons sur une émission politique avec forcément des propos (et des gens) qui me hérissent le poil. Je commente. Je … Râle…

Allez, c’est reparti, chrono à 0, bracelet changé de côté !
A ce rythme là, il me faudra 1 an pour tenir 21 jours d’affilée…

Le lendemain, pas de râlerie de la journée. Jusqu’à…
Le retour en voiture !!! Il faut que je sois vraiment attentive à cette mauvaise habitude de râler dès que je suis derrière un volant.

Et vous ?
Prêts à relever le défi avec moi ?

6 comments

  1. Lebrun Yann dit :

    Je l’ai déjà fait il y a quelques années, j’ai même le livre dédicacé de Christine Lewicki que j’ai rencontré. Et je râle beaucoup moins maintenant ^_^ et c’est vrai que la vie est plus rose …

  2. Delphine dit :

    Ok, je relève le défi aussi, j’ai un bracelet, voilà il est mis, c’est parti!!!

  3. Vale dit :

    Hello,

    Je pense qu’en effet, arrêter de râler sur tout et sur rien, c’est changer ses lunettes et changer sa vision de la vie… et ça peut être, plus gai, moins fatiguant, plus positif de voir les choses avec des lunettes moins grises..
    Bonne continuation dans ce défi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *